Mise en compatibilité du PLU de Vincennes par DUP



Du au
53 contributions
43 participants

Registre dématérialisé : concertation sur la mise en compatibilité du PLU de Vincennes par DUP sur le secteur du 3 et 30-34, avenue de Paris / 1, rue de Montreuil

Cette concertation porte sur la procédure de mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Vincennes.

Cette mise en compatibilité intervient dans le cadre d’une procédure de Déclaration d’Utilité Publique valant Mise en Compatibilité du Plan Local d’Urbanisme sur le site du 3, 30 à 34, rue de Paris et 1, rue de Montreuil à Vincennes lancée par le Conseil de Territoire de l’intercommunalité Paris Est Marne & Bois du 6 avril 2021. Le projet d'aménagement de ces parcelles vise à lutter contre la dégradation et la vétusté des immeubles par la restructuration de l'îlot et par la suppression de bâtiments vieillissants, en permettant la construction de logements sociaux favorisant la mixité sociale, la requalification du bâti à proximité immédiate du château de Vincennes et le développement du tourisme et des activités économiques.

Par délibération n°DC2021-116 en date du 5 octobre 2021 le Conseil Territorial de l’Intercommunalité Paris Est Marne & Bois a approuvé les objectifs poursuivis et les modalités de la concertation préalable sur cette mise en compatibilité du PLU de Vincennes.

Cette concertation, qui vise à associer les habitants et les personnes concernées à la mise en compatibilité du PLU, se tient du 18/10 au 14/11/2021

La concertation porte sur le dossier de mise en compatibilité du PLU (intitulé « Mise en compatibilité du PLU de Vincennes_Dossier de concertation au titre du L103-2 du Code de l’Urbanisme » et téléchargeable sur le site de l’EPT PEMB, et sur la présente plateforme participative en cliquant à droite sur le document), précise les évolutions réglementaires du PLU au regard du projet faisant l’objet de l’utilité publique. Il se compose :  

  • d’une présentation du projet objet de la demande d’utilité publique
  • d’une analyse du document d’urbanisme en vigueur
  • de la présentation des pièces du PLU mises en compatibilité

Pendant toute la durée de la concertation, afin de participer :

  • le public peut consulter ce dossier de concertation, accompagné d’un cahier destiné à recueillir les observations du public, mis à disposition à la Mairie de Vincennes (dans le bâtiment dit « Cœur-de-ville » sis 98, rue de Fontenay à Vincennes, aux jours et horaires d’ouverture du bâtiment soit du lundi au samedi de 8h30 à 18h00)
  • ce même dossier peut également être consulté sur le site internet de l’Intercommunalité Paris Est Marne & Bois et sur le site internet de la Commune de Vincennes.
  • le public a par ailleurs la possibilité de laisser des contributions sur le présent registre dématérialisé accessible par le site internet du Territoire Paris Est Marne & Bois : afin de participer, il vous suffit de laisser votre avis en cliquant sur « Participer » ci-dessus et vous laisser guider.

Contributions

Le 24 octobre 2021 samuel Benaderette

Bonjour, tout d’abord il m’apparaît important de signaler que l’exposition publique du 4 juillet 2020 au  6 octobre 2020 a été marqué par des panneaux d’affichage aux contenus flous, d’ailleurs certains ont été modifiés au cours de celle ci. (exemple un premier panneau d’affichage annonçait « 49 places de  stationnement en souterrain environ,  sous sol  sur 2 niveaux » transformé quelques jours plus tard en « les besoins de stationnement souterrain NÉCESSAIRES à l’opération » (mis en capitales par mes soins) et sur votre  « Dossier de concertation au titre du L103-2 du Code de l’Urbanisme»  dorénavant le chiffre avancé est de 80 places….  Cette valse des chiffres démontre un projet flou et incertain et une volonté de brouiller la compréhension des Vincennois, déjà sollicités à plusieurs reprises dessus.

Ces imprécisions se sont révélées encore plus flagrantes lors des réunions publiques dont l’une a été organisée la veille au soir du week-end du 14 juillet et l’autre en pleine 2ème vague du Covid 19 ce qui a empêché à de nombreux Vincennois, notamment  les personnes âgés, de se déplacer. 

Sur le projet de la réalisation d’un multiplex de 700 sièges, de nombreuses erreurs, pour ne pas dire plus, ont été annoncés lors de la réunion du 5 octobre 2020 tant sur la capacité du cinéma actuel que sur sa fréquentation. Pour financer cet effarant projet de multiplex  les gérants du cinéma Le Vincennes n’ont aligné qu’une série d’aides d’Etat ( aide du CNC , avance sur recette, fonds de soutien…) Pour simplifier, il en ressort donc que l’achat à l’initiative de la Mairie de la parcelle où est prévue l’installation de ces 5 salles sera financé par nos impôts et que les ressources permettant le fonctionnement de ce multiplex (loyer, achat de matériel etc etc) proviendront également pour l’essentiel de nos impôts. Est-ce bien raisonnable ? D’autant plus, que beaucoup d’économistes  et des professionnels du cinéma prévoient avec certitude que le déclin actuel de la fréquentation des salles va continuer. En cause, les plateformes de diffusion en ligne et l’engagement de nombreux acteurs et réalisateurs de renom réservant l’exclusivité de leurs créations à ces plateformes. (NETFLIX, WARNER, DISNEY, AMAZON etc etc ). C’est bien connu. De nombreux articles et reportages paraissent régulièrement sur ce sujet .  Si ce projet voit le jour et qu’il périclite, cela sera le budget public, nos impôts, qui prendront en charge cet échec. Ces investissements aventuriers dans la période délicate que nous traversons semblent bien dangereux, à plusieurs titres. Pour le reste, il est bien entendu que la création de 35 logements sociaux est incontestable et bienvenue, mais, au vu de l’expérience passée, il est difficile de croire la mairie à ce sujet, et ce chiffre bien faible semble plutôt un paravent pour faire passer un projet d'hôtel de luxe et un multiplex dispendieux, inutiles et même nocifs à la vie de notre commune, déjà déclaré illégal en justice. Nous apprenons à présent que la mairie, qui tente de faire passer son projet depuis 2016, avait omis de prévoir les études d’impact environnemental indispensables et obligatoires. Est-il normal que des administrés doivent agir en justice contre des élus censés incarner et respecter la loi dans un Etat de droit ? Combien de fois la mairie va-t-elle y revenir ? Pourquoi ne pas écouter la justice et les Vincennois qui se sont exprimés déjà à de nombreuses reprises ?

 

Le 25 octobre 2021 FRANCOIS GERMAIN

Bravo à l'équipe municipale pour ce projet très équilibré qui permet à la fois de rénover un bâti très vétuste ou en déshérence (ancien garage Peugeot) , de favoriser la mixité sociale, d'améliorer le stationnement et de doter Vincennes d'une offre cinématographique élargie et améliorée.

Meilleures salutations

François GERMAIN

Le 3 novembre 2021

Je suis très favorable à ce projet qui permettra de moderniser un ensemble immobilier  dégradé en créant des logements sociaux, en sus des logements en accession, pour renforcer la mixité sociale.

La création d'un hôtel permettra d'accueillir un plus grand nombre de visiteurs et renforcera l'attractivité touristique de la commune. Enfin, l'agrandissement du cinéma offrira aux Vincennois un outil moderne à la capacité augmentée. 

 

Le 6 novembre 2021

Je suis tout à fait favorable à ce projet, dont les bénéfices seront nombreux pour les Vincennoises et les Vincennois : lutte contre l'habitat dégradé, maintien et modernisation d'un cinéma indépendant auquel sont attachés les habitants de la Ville, développement de l'attractivité touristique de la Ville avec la construction d'un hôtel correspondant aux standards actuels et qui contribuera au dynamisme économique de la Ville, amélioration du patrimoine architerctural face à un monument historique remarquable (le château), création d'une salle permettant de développer l'offre culturelle... En résumé, un projet qui contribuera à améliorer le cadre de vie. Enfin, je note que le projet a fait l'objet d'un intense travail de concertation : avec les riverains, l'exploitant du cinéma, l'architecte des bâtiments de France...

Le 6 novembre 2021 Barbara De soete

C’est un super projet !! ravie que la ville de Vincennes intègre dans ses ambitions la conservation d’un cinéma indépendant et de proximité qui proposera la qualité de confort des grandes enseignes.

Le 6 novembre 2021

Très beau projet immobilier pour la ville de Vincennes ! Le cinéma est un élément indispensable à l’offre culturelle alors il faut absolument le garder. 

Le 6 novembre 2021

Projet indispensable et ambitieux pour Vincennes

Notre belle ville chargée d'histoire aussi dans le domaine cinématographique ne peut que souhaiter que ce beau projet aboutisse.Pour qu'une ville s'embellisse il faut lui permettre de se rénover, se transformer tout en gardant son identité.Nous sommes très attachés à ce cinéma c'est une vraie chance de l'avoir sur notre commune.Le projet tout entier est intéressant et sera un "plus" pour Vincennes, c'est certain.

Le 6 novembre 2021

Merci à la municipalité de mener tous ces projets, de continuer à vouloir rendre notre ville attractive belle et intéressante de part ces propositions culturelles et cinématographiques.Merci aussi de veiller à rénover l'habitat qui se dégrade avenue de Paris, de proposer ce nouvel hôtel à proximité du château. L'avenue de Paris avec ce beau projet va retrouver "bonne figure" et notre cinéma que nous envie bien d'autres villes continuera de nous proposer de beaux moments de détente autour d'une équipe d'accueil sympathique et fidèle depuis tant d'années. 

Le 6 novembre 2021

Il est grand temps de pérenniser notre cinéma à vincennes ! Le projet est ambitieux mais il semble bien construit : un cinéma plus grand et toujours indépendant, un hôtel digne de l’attractivité de notre ville, le tout permettant de rehausser la qualité de cet endroit moribond avec des immeubles mal entretenus et en remplacement d’un garage automobile. C’est difficile de ne pas soutenir ce projet pour un Vincennois!

Le 6 novembre 2021

Un joli projet pour améliorer l urbanisme et bientôt un cinéma plus grand et plus moderne - parfait pour les cinéphiles 

Le 7 novembre 2021

En premier lieu, ce projet permet une rénovation d'un habitat dégradé si proche du château. Le maintien du restaurant est une source de vie et d'animation pour les jeunes vincennois à proximité du cinéma. L'agrandissement de ce même cinéma permet la disparition de l'ancien garage dont l'état nuit fortement à l'esthétique du quartier.

Le 7 novembre 2021

Le projet proposé permet la création d'un hôtel ce qui renforce le pouvoir attractif de la ville pour les touristes, proche du château et du parc floral et dans un endroit bien desservi par métro et RER. L'équilibre rénové hôtel-restaurant-cinéma constituera un pôle d'animation de qualité.

Le 7 novembre 2021

Enfin une bonne nouvelle avec un cinéma modernisé et plus grand permettant une plus large programmation de films, le tout en plein centre de Vincennes. Un espace culturel supplémentaire, c'est cool.

Le 7 novembre 2021

Ce projet est une excellente initiative, il permettra de dynamiser encore un peu plus le centre ville avec l'ajout d'un centre culturel et la modernisation du cinéma tout en permettant à des personnes supplémentaires de s'installer à Vincennes. Je fréquente le cinéma Le Vincennes depuis une quinzaine d'année déjà et se serait vraiment dommage de le perdre sans qu'il puisse être remplacé. Une ville sans cinéma ce n'est plus une ville, soyons donc tous derrière ce projet afin que Vincennes reste une vraie ville ! 

Le 7 novembre 2021

Si je comprends bien : la Mission régionale d’autorité environnementale d'Île-de-France exige une évaluation environnementale de la mise en compatibilité du PLU de Vincennes.

Tout particulièrement : le projet vise un parking de 80 places, soit plusieurs étages en sous-sol. Or page 13 du Dossier de concertation, je découvre que le projet est « susceptible d’intercepter une zone potentiellement sujette aux débordements de nappe, que la réalisation du parking souterrain pourrait ainsi nécessiter le rabattement de cette nappe (par pompage) »... Ces parkings sont-ils si indispensables à cet endroit précisément qu’il faille prendre de tels risques environnementaux ?

Le projet intercepte aussi pour rappel le site potentiellement pollué BASOL 1 n° SSP040031001 au 3 avenue de Paris.

L’évaluation environnementale exigée vise ainsi « à examiner les incidences sur le paysage, sur le patrimoine, sur les risques liés à la pollution des sols et à la préservation de la nappe » et nous attendons bien entendu avec intérêt et inquiétude ce rapport sur les incidences environnementales.

Note : J’ai appris par hasard l’existence de cette concertation en ligne et surpris du manque d'information à ce sujet. Très surpris aussi ce soir d'y trouver 1 contribution « contre », suivie de 15 « pour », dont 13 postés les 6 et 7 novembre, sur un même enthousiasme et… qui donnent ouvertement l'effet d’une consigne donnée : Quel crédit donner à cette consultation ?

Le 8 novembre 2021

Bonjour je suis favorable à ce projet qui va bien évidemment résorber l'habitat insalubre dans ce quartier et renforcer l'attractivité culturelle de Vincennes avec notamment un cinéma indépendant doté de près de 700 places et d'un hôtel de qualité.

Je souhaite saluer également la volonté en matière d'habitation de proposer 50% de logements sociaux à cet endroit.

Je suis également favorable à la création d'un parking en sous-sol.
Je suis favorable aux adaptations du PLU pour permettre la réalisation de ce projet.


 

 

Le 8 novembre 2021

J’encourage ce projet d’aménagement qui permettra de dynamiser cette partie de l’avenue de Paris donnant lieu à  l’avènement de nouveaux logements et commerces.

La rénovation permettra de maintenir un cinéma indépendant et moderne dans notre commune.

La création d’un hôtel face au château de Vincennes ne peut être qu’une aubaine pour le rayonnement de la ville qui accueille de nombreux touristes.

Le 8 novembre 2021 Maryse NGUYEN-DOMBRET

Cet important projet présente de nombreux avantages : amélioration et animation de cette partie de l'Avenue de Paris, maintien et développement  du Cinéma indépendant auquel nous sommes très attachés, création d'un nouvel hôtel et de logements sociaux, etc...

Nous espérons toutefois que l'architecture de ces nouveaux immeubles soit harmonieuse et soignée (et la plus vertueuse sur le plan écologique) et que les prestations de cet ensemble soient de qualité afin de permettre de rendre notre ville encore plus belle et attractive, notamment sur le plan culturel .

 

Le 8 novembre 2021 Karine Chambefort

Comme la plupart des contributeurs à cette concertation, on ne peut que se réjouir du maintien et de la modernisation du cinéma, mais pour le reste, le projet pose encore beaucoup de questions:

  • Création d’un parking sous-terrain de 80 places sur plusieurs niveaux « recommandé pour faciliter les déplacements » : mais de quels déplacements parle-t-on ? A l’heure où l’on tente de réduire l’impact environnemental et l’usage des voitures, souhaite-t-on l’encourager à Vincennes alors que l’immeuble en question est tout proche du métro et du RER ?  Surtout, l’accès de ce parking sur l’avenue de Paris générera des entrées/sorties problématiques par rapport aux autres véhicules et vélos circulant sur l’avenue de Paris, et dangereuses pour les piétons qui emprunteront le trottoir.
  • Mise au gabarit des immeubles considérés comme des « dents creuses » : autrement dit, surélévation générale des immeubles pour s’aligner sur les plus hauts? L’intérêt de cette mise au cordeau reste à démontrer par les auteurs du projet. N’est-ce pas au contraire la présence d’immeubles et de maisons plus basses qui constitue le patrimoine de Vincennes, en offrant des respirations précieuses dans un environnement visuel déjà chargé ? Faudra-t-il ensuite surélever les immeubles de la rue de Montreuil qui seront devenus à leur tour des dents creuses ?
  • Présence d’un restaurant en rez-de-chaussée : les restaurants ne manquent pas à Vincennes, ils sont même de plus en plus haut de gamme. En revanche, un café/bar à proximité du cinéma, ouvert le soir et accessible à tous les budgets pourrait être préféré afin de conserver une offre plus flexible qu’un restaurant, et plus abordable pour tous les Vincennois (puisqu’il est aussi question de mixité sociale)

En somme, certains aspects du projet semblent aller à l’encontre des qualités environnementales et patrimoniales qui sont la marque de Vincennes. Les choix opérés pour ce projet ne semblent pas toujours guidés par l’intérêt public. Certains aspects méritent d’être revus.

 

Le 9 novembre 2021 Laura Koeppel

Pourquoi nous soutenons ce projet !

La SARL Cinéma le Vincennes est une structure privée, totalement indépendante, ne s’appuyant sur aucun groupe financier, sur aucune entente de programmation.

Aujourd’hui le Cinéma Le Vincennes c’est 4 salles et 433 fauteuils et plus de 183.000 entrées en 2019.
9 salariés pour 7 équivalents plein temps.
Par comparaison voici quelques salles de centre de ville en périphérie parisienne qui pourraient être équivalentes à la nôtre bien qu’elles n’aient pas toutes le même statut (privé, municipale ou en délégation de service public) :
    -l’Alcazar à Asnières : 4 salles, 646 fauteuils.
    -Le Capitole à Suresnes : 4 salles, 644 fauteuils.
    -Le Royal Palace à Nogent : 6 salles, 815 fauteuils.
    -Le Méliès à Montreuil : 6 salles, 1.139 fauteuils.

En regard de ces salles la petitesse de la taille du Cinéma le Vincennes est flagrante. Et pourtant nous faisons aujourd’hui jeu égal en termes d’entrées avec certaines d’entre elles.

De 2002 à 2019 nous sommes passés de 93.000 183.000 spectateurs. Le cinéma est classé Art et Essai (64% de films A&E en 2019), Jeune public et Patrimoine (le ciné-club de Laura présente toutes les semaines depuis septembre 2002 des grands classiques suivis d’une discussion).

Depuis la réouverture des salles de cinéma le 19 mai 2020, nous avons retrouvé nos spectateurs dans une bien plus grande proportion que la moyenne nationale : nous sommes à -15% par rapport à 2019 la moyenne nationale est de -30%.
Cela témoigne du lien fort que nous avons su établir avec le public.

Le travail très spécifique que nous faisons le matin auprès du public scolaire ou des centres de loisirs est aujourd’hui reconnu bien au-delà des limites de Vincennes : 90 classes sont inscrites dans les dispositifs d’éducation à l’image : Maternelle, Ecole, Collège et Lycéens et Apprentis au cinéma. A cela s’ajoutent des enseignants de la Maternelle à l’Université, de Vincennes, St Mandé et l’Est parisien qui organisent des séances ou même des projets pédagogiques avec nous. Et pendant les vacances scolaires plusieurs milliers d’enfants des Centres de loisirs de Vincennes, St Mandé, Alfortville et tout le 11ème et 12ème arrondissements de Paris viennent voir des films qui sont toujours accompagnés d’une présentation adaptée à chaque âge.

Malgré des contraintes architecturales d’un autre temps, nous sommes reconnus pour l’excellence technique de nos projections : l’AFC (Association Française des Directeurs de la Photographie) qui organise son micro salon au Parc Floral viendra à nouveau projeter en janvier 2022 des essais caméras qui demandent une qualité de projection digne des labo de cinéma.

Pour toutes ces raisons, le bâtiment du cinéma actuel, ces 4 salles et 433 fauteuils ont atteint leurs limites :

Limites techniques.
Limites de capacité : les spectateurs du week-end le savent bien, qui trouvent souvent les salles complètes ; quant aux séances scolaires nous redoutons le moment où nous serons obligés de refuser des groupes d’enfants.
Limites de programmation : une salle de plus c’est la possibilité d’avoir une vraie souplesse supplémentaire pour enrichir notre programmation en particulier avec des films de la diversité.

Alors un projet qui nous permet de passer de 4 à 5 salles, de 433 à 700 fauteuils, d’avoir une grande salle construite dans les règles de l’art permettant de bénéficier de toutes les avancées techniques (le son Atmos par exemple), nous semble non seulement logique mais surtout indispensable pour poursuivre le travail et l’engagement qui est le nôtre vis à vis des films autant que du public.

Dans tous les cas, nous sommes et nous resterons un « complexe cinématographique » privé et indépendant.

Quelques précisions techniques:

On ne parle de « multiplexe » qu’à partir de 10 salles et 1.500 fauteuils  - on en est très loin – comme pour l’UGC Bercy, ses 18 salles et 4400 fauteuils.

Enfin, l’argent redistribué par le CNC ne provient pas des impôts. C’est une remontée d’une partie des recettes des cinémas (TSA 10,72% du prix du billet hors TVA). Ce « fond de soutien » est donc une sorte d’épargne forcée mise en commun par toute la profession cinématographique. Ce système vertueux d’autofinancement ne met aucunement les contribuables à contribution. Bien au contraire, l’Etat ne s’est pas privé d’aller piocher dans le fond de soutien du CNC lors des années fastes en entrées, renforçant ainsi son budget grâce à l’argent du cinéma en lieu et place des impôts…

 

 

Le 9 novembre 2021 Agnès Dargent

Le projet envisage des rénovations et nous en sommes ravis. Mais il est clair qu’il défigure en parallèle des aspects environnementaux et architecturaux fondamentaux, que les différentes concertations et enquêtes publiques ont déjà démontré.

Aussi pour avancer et permettre que ce projet accède un jour au label d’utilité publique, il me parait plus que jamais important qu’il évite des détériorations qui seront irrémédiables.

- Rénover, c’est possible, mais en respectant les règles architecturales

Les Bâtiments de France imposent à juste titre des restrictions très strictes à toute construction environnant le château (N°2 rue de Montreuil, N°3 rue Jean Moulin, etc..)

Pourquoi alors aligner les étages, alors que l’identité architecturale de Vincennes est d’avoir su garder en son centre une dimension humaine par ses maisons basses.

- Rénover, oui, mais en préservant les ressources naturelles existantes

Un puit existait au sein de ces parcelles, on sait combien cette nappe d’eau naturelle est stratégique

J’espère que ces démarches collectives successives permettront au final d’aboutir à un projet de ville raisonné et ajusté aux valeurs de notre temps : qui ne sont pas celles d’il y a 10 ans, non plus que celles d’il y a 2 ans…

Le 10 novembre 2021

Parfaitement contre cet aménagement opportuniste du PLU au motif de répondre au besoin de la Mairie et très certainement de Madame le Maire qui, au delà de l’intérêt des vincennois, cherche avant tout à marquer la ville de son empreinte ! 
Pour rappel, le PLU a été établi alors que Madame LIBERT-ALBANEL était au commande de l’urbanisme vincennois.


Nombreux ont été les vincennoises et vincennois à voir leur projet refusé par Madame le Maire au motif de l’article 10 « fourre-tout » du PLU, alors que les services compétents (ABF et service de l’urbanisme) avaient validé leur projet. 
Avant de respecter les règles, il faut  avant tout plaire à la Reine qui daigne recevoir son peuple ! 


S’arranger des lois pour atteindre ses ambitions, voilà qui ne me surprend guère de notre Maire.
Visiblement Madame LIBERT-ALBANEL s’arrange bien des valeurs de la République française en bafouant le principe d’égalité.

Que le PLU évolue dans l’intérêt commun, oui ! Qu’il évolue pour servir l’intérêt de quelques intéressés, certainement pas ! 

Le 10 novembre 2021

Sous l'argument de la modernisation, beaucoup trop de sujets semblent mis de coté sans réel prise en compte des riverains : nappe fréatique touchée, expropriation de familles, dégradation de l'environnement proche du chateau par le traffic généré, montée en étage des batiments (7 étages) a coté du chateau, dans une ville déjà beaucoup trop dense ... encore beaucoup de réponses à apporter. L'esprit de Vincennes et le coté village ne doit t'il pas prévaloire ?

Le 11 novembre 2021 Florence de la Ruelle

Je soutiens le projet de rénovation de l'ensemble av de Paris/rue de Montreuil consistant à agrandir le cinéma d'art et d'essai actuel (programmation top ) sur un emplacement non occupé et intégrer un immeuble de mixité sociale et un hotel. Celui-ci étant le bienvenu pour attirer à nouveaux les touristes dans notre ville chargée d'Histoire. La rénovation et l'emplacement de l'office du tourisme juste à côté est on ne peut plus approprié. Installée depuis plus de 15ans à Vincennes, je ne peux que constater la justesse des aménagements pris par l'Equipe Municipale pour constamment améliorer notre cadre de vie en tenant compte des sujets qui nous concernent tous : énergies vertes, environnement, .....

Le 11 novembre 2021

La ville de Vincennes depuis plusieurs années dénature l'âme même de la ville en créant des projets immobiliers démesurés au profit de promoteurs privés. De manière aléatoire, le PLU est modifié en fonction des envies de l'équipe municipale de la ville et non des besoins de la ville, quitte à menacer, exproprier des Vincennois sans respecter leurs droits.  Ce projet date de 1980 et doit être repensé, la pandémie a modifié les besoins et habitudes des Français. L'urbanisme dans la ville de Vincnnes doit être repensé.

1- La ville de Vincennes est la deuxième ville la plus dense de France. Densification de la ville au profit de promoteurs privés.La Mairie dénature la ville en construisant des immeubles de 6  voire 7 étages sous prétexte de la création de logements sociaux qui ne représente qu'une infime partie des construction, le reste des logements étant réservés à l'accession à la propriété, au profit de promoteurs privés.

2-Il ne s'agit pas de réhabilitation mais bien d'une démolition et d'une construction de bâtiments aux frais du contribuable Vincennois. La hauteur et la dimension démesurée des bâtiments le prouve.  La réhabilitation consiste à rénover sans détruire, sans raser. Elle suppose le respect des bâtiments existants sans affecter le patrimoine architectural des bâtiments. Ici la Ville veut monter de 3 étages et obstruer des fenêtres d'un bâtiment de 1890 (36, avenue de Paris), face au château, ce qui affectera forcément le bien du point de vue architectural et une véritable atteinte au droit de propriété ds Vincennois.

3- La concertation publique avait été faite sur un projet tout autre, au niveau de l'organisation. On voit quel'hôtel sera maintenant au dessus du Cinéma. L'idée étant de multiplier les opérations immobilières avec l'argent des Vincennois au profit de promoteurs privés. 

4- Le principe d'exproprier des Vincennois au profit de promoteurs et sans respect les droits des Vincennois est inacceptable. La Ville de Vincennes se croit toute puissante et ne cherche pas à trouver des solutions plus adaptées à la ville d'aujourd'hui. On ne fait pas aujourd'hui de l'urbanisme comme dans les années 80. La ville de Vincennes doit évoluer. 

5- L'ampleur du projet avec un parking de 80 places va essentiellement affecter les bâtiments anciens. Une étude prouve que la nappe phréatique posera problème pour la construction de ce parking démesuré ( un ruisseau et des puits existent en souterrain). Par ailleurs le passage du métro en souterrain et les différents parkings souterrains des alentours (hôtels, appart hôtels) le prouvent. Les bâtiments anciens alentours, dont certains classés seront affectés au niveau des caves.

6- Le cinéma pourrait être réhabilité en restant au même emplacement.Les médias le disent.  Les français ne vont plus au cinéma régulièrement puisque d'autres technologies, suite à la pandémie leurs ont permis de modifier leurs habitudes pour visionner des films, notamment via des plateformes moins coûteuses. de nombreux cinémas alentours suffisent. Aune enquête réelle indépendante n'a été présentée pour justifier l'augmentation de ces jauges.

7- Le coût du projet est de 42 millions d'euros qui devra être payé par les Vincennois alors qu'il suffirait de réhabiliter le cinéma actuel au même endroit à moindre coût et créer des logements de l'autre côté de l'avenue de Paris, à la place de l'ancien garage.

La ville de Vincennes doit cesser ses projets déraisonnables en modifiant le PLU comme bon lui semble pour densifier une ville qui l'est déjà trop. Aujourd'hui il faut repenser la ville en tenant compte des différents impacts d'une urbanisation à outrance sur le long terme.

 

 

Le 11 novembre 2021 Laura Koeppel

Quelques remarques supplémentaires concernant le cinéma:

  • Le projet de réhabilitation et transformation du cinéma au même emplacement nécessiterait des années de fermeture pour reconstruire en lieu et place un cinéma. Ce qui ne serait pas supportable pour une société privée indépendante comme la nôtre (nous remplacer par un cinéma municipal entièrement à la charge des  contribuables Vincennois alors qu'une société privée fait un travail apprécié ne serait pas très défendable), de plus les travaux priverait les Vincennois de cinéma pendant plusieurs années.
  • Croire que les salles de cinéma seront remplacées par la pratique des plateformes, c'est totalement méconnaître la spécificité de l'expérience cinéma. Quand la télévision est apparue on a dit "c'est la mort du cinéma en salle", quand le magnétoscope est apparu on a dit "c'est la mort du cinéma en salle", quand les films ont commencé à circuler sur internet on a dit "c'est la mort du cinéma en salle".... Que la pandémie et les 9 mois de fermeture aient des conséquences c'est évident, que les évolutions technologiques demandent des adaptations, le cinéma en a l'habitude ça fait partie de son histoire depuis le début (les enfants des 70 classes de primaires dans lesquels nous avons fait pendant le confinement un atelier sur l'histoire du cinéma à travers ces techniques le savent bien). Mais le cinéma en salle n'a cessé de faire preuve de sa capacité à surmonter à chaque fois ces aléas et évolutions. Ça fait bien plus de 50 ans qu'on prédit la mort du cinéma: en 2019 il y a eu 213 millions d'entrées en France, le meilleur chiffre depuis 50 ans... Six mois après la réouverture nous sommes déjà revenus à un niveau de fréquentation similaire à 2018 et seulement inférieur de 15% à 2019 année record.
  • L'existence d'un cinéma à taille humaine, qui fait un vrai travail éditorial dans sa programmation, d'accompagnement des films et d'éducation à l'image, en centre ville c'est aussi un élément essentiel d'un tissu urbain vivant: cela explique que de nombreuses villes aient décidé de supporter ou même d'initier la construction de salles en centre ville. Un cinéma de proximité c'est aussi une expérience du partage, de retrouvailles souvent impromptues, c'est un lieu d'échanges et de discussions, et pour les enfants c'est un lieu différent de l'école où peut se faire l'apprentissage de la vie en société. Que des salles comme la nôtre retrouvent plus rapidement leur public que des multiplexes anonymes et excentrés est un indicateur fort de l'importance du rôle social des cinémas de proximité. Éteindre l'enseigne du cinéma pendant plusieurs années c'est plonger dans le noir tout ce bout de l'avenue de Paris dès la nuit tombée.

Pour toutes ces raisons et celles exprimées dans ma précédente contribution il me semble qu'avoir un cinéma de proximité, à taille humaine, mais avec des capacités d'accueil plus adaptées permettant une plus grande liberté de programmation et d'accueillir dans les meilleures conditions techniques, adaptées aux nouvelles normes environnementales et de confort les spectateurs, tout cela à la place d'un ancien garage fermé depuis plusieurs années est un très beau projet. Sachant qu'en plus Vincennes a la chance d'avoir un cinéma indépendant privé prêt à prendre le risque d'investir pour la réalisation de ces nouvelles salles.

 

Le 11 novembre 2021 Sebastien Mustiere

Bonjour,

Il me paraît complètement incohérent qu'un projet qui affirme se situer dans la logique de " Rechercher une plus grande qualité environnementale : Il est préconisé d’améliorer le cadre de vie dans le respect du principe de développement durable..." contienne un tel parking et donc incite aux déplacements automobiles alors que le lieu est idéalement situé par rapport aux transports en commun (RER, métro et gare de bus très proches), ainsi qu'à la (future) piste cyclable de l'avenue de Paris.

Le 11 novembre 2021

Bien entendu je soutiens le projet de modification de notre PLU, et à travers lui le projet d’aménagement Avenue de Paris.

Il est très important que l’habitat dans cette zone soit embelli et raccord avec la présence si prestigieuse de notre Château de Vincennes ; pour la même raison favoriser le tourisme dans ce quartier est essentiel et le projet d’un hôtel de standing y contribuera nécessairement.

Par ailleurs et enfin, en tant que cinéphile et client régulier du Vincennes, je souhaite que l’on conserve un cinéma de quartier dynamique et attractif, et le projet - auquel adhère d’ailleurs les propriétaires du cinéma - répond à cela.

Le 11 novembre 2021

Nombreux sont les avis positifs pour ce projet. Quelques uns le dénigrent.

Comment être contre ? Le développement d'un cinéma indépendant qui renforcerait l'offre culturelle de la ville par un enrichissement des surfaces mises à disposition du public, de plus avec le soutien de l'exploitant actuel me parait être une opportunité à saisir pour nous tous. Ce pôle culturel enrichi d'un hôtel, faisant défaut actuellement à notre ville, développerait à proximité du château, symbole fort, une attractivité de l'entrée de ville liée à ce monument.

L'ampleur du projet permettrait également d'y insérer des logements dont 35 sociaux. La nécessité de parkings dans cette optique me parait également indispensable.

Bien sûr les contraintes techniques et environnementales devront être prises en compte pour mener à bien ce projet qui ainsi répondra positivement aux attentes de la plupart des Vincennois 

Le 12 novembre 2021

Natif de Vincennes, je ne peux qu'être favorable à cette modification de ce PLU. En effet, j'ai pu  constater au fur et à mesure des années que l'habitat dans ce secteur tombait en ruine. Des habitations insalubres, désertées, des commerces qui ont disparu, une dynamique de vie qui s'est éteinte mis à part le cinéma.

Aujourd'hui le projet présenté permet d'imaginer une redynamisation à taille humaine de ce secteur.

Des logements qui vont permettre de loger dignement des vincennois avec la possibilité d'y trouver des logements sociaux donc créer de la mixité. Un parking permettant de stationner son véhicule et de profiter ainsi des transports en commun proches.

Un cinéma indépendant digne de son dynamisme, neuf et adapté à son activité toujours aussi florissante.

Un hotel qui permettra d'augmenter la capacité d'accueil des touristes attirés par les atouts de la ville. Et qui permettra aussi peut être de diminuer les locations entre particuliers qui représente un vrai frein au logement d'habitation.

Tout cet ensemble avec l'engagement du respect du cadre architectural me permet d'envisager ce projet sereinement.

Le 12 novembre 2021

Je soutiens ce très beau projet qui va permettre de requalifier une entrée de ville au bâti dégradé et peu esthétique, indigne de sa situation géographique face au Château de Vincennes, monument historique de renommée internationale. 

Notre ville a besoin d'un cinéma capable de perdurer, donc d'une taille supérieure à celle qui est aujourd'hui la sienne, afin d'organiser des évènements culturels d'envergure et d'accueillir ceux qui sont portés par la ville (les festivals notamment), ce qui est impossible dans ses locaux actuels. Il restera un cinéma indépendant, ce qui est aussi un gage de conserver un cinéma de quartier, avec une programmation adaptée à la demande vincennoise et notamment au jeune public.

Enfin, c'est avec ce type de projet culturel et touristique qu'on accroitra l'attractivité de notre ville et qu'on pourra loger des touristes qui partent aujourd'hui sur les hôtels environnants (Joinville par exemple) afin qu'ils consomment à Vincennes. On a vraiment besoin d'un hôtel supplémentaire à Vincennes et cet endroit est la seule opportunité foncière intéressante pour le développement d'une activité hôtelière. Il ne faut vraiment pas la manquer, il n'y en aura pas d'autre.

 

Le 12 novembre 2021

Ce projet est tellement attendu par la dynamique équipe du cinéma indépendant "le Vincennes" qui en plus d'une programmation de qualité attirant de très fidèles spectateurs, est toujours partante pour participer aux animations culturelles  de la ville.

Soulignons aussi combien ce projet va embellir sur les deux cotés de l'avenue de Paris des bâtiments très dégradés et peu dignes de figurer aussi prés de notre château.

Le 12 novembre 2021

Le projet demeure très approximatif et changeant par rapport aux réunions de consultation (menées à dessein dans des périodes creuses). L'argument des espaces verts a disparu, puisqu'ils ne seront pas accessibles au public (cour hôtel et toit cinéma). Les aménagements des abords du futur parking de l'hotel sur 2 niveaux (60 places pour les clients, 20 seulement au public) devront se garantir la fluidité de la circulation et éviter la congestion de ce carrefour, de même que les vibrations du sous sol. On continue de déplorer l'alignement des façades sur la hauteur maximale du bâti environnant. Enfin, l'après-crise du Covid va sans doute changer les mobilités et l'étude d'impact devra être actualisée pour un projet d'hotel qui paraît bien surdimensionné. La modernisation du cinéma est la bienvenue, si les équipements sont de qualité et respectueux du voisinage, donc il faudra garantir la quiétude. 

Le 13 novembre 2021 Eric Meunier

La commune insiste et enchaîne les consultations publiques formelles. Le projet remonte à 2016 et ce n’est que maintenant, 5 ans après, que la commune, sur l’ordre des juges, traite les impacts sur la santé humaine et l’environnement de son projet démesuré. les données du problème n’ont pas changé : des dépenses de fonds publics en période de crise économique chronique et de déficits budgétaires, pour un projet majoritairement au profit de promoteurs privés. La commune veut exproprier brutalement et investir des millions d’euros pour un hôtel de luxe standardisé et inutile.

Il y a déjà plein d’hôtels à Vincennes. Quant au cinéma, Le Vincennes est suffisant, et Le Méliès est proche. De plus, la fréquentation des salles ne cesse de diminuer au profit des plates-formes de diffusion en ligne à domicile. Vouloir démolir le cinéma à Vincennes et le reconstruire est une dépense déraisonnable.

Quant aux logements sociaux, la commune a beaucoup d’autres possibilités si elle voulait véritablement en faire, au lieu d’exproprier de plus en plus de Vincennois. En démocratie, exproprier doit être un ultime recours, l’exception, et non la règle.

De nos jours, n’y a-t-il pas d’autres priorités que de faire construire à grands frais un hôtel-restaurant et un cinéma à la place d’un hôtel-restaurant et un cinéma ?

Le 13 novembre 2021

Je ne suis pas favorable à la réalisation de parkings. Il est urgent de repenser les transports à Vincennes et en région parisienne. 
 

cncernant le cinéma , je n ai pas l idée d une saturation de l offre avec Les actuelles salles/séances 

 

Concernant le projet dans sa globalité, l urgence est de construire des logements sociaux pour stopper ce phénomène consistant à éloigner les personnes travaillant dans nos communes et devant effectuer 2 h de transport . Donc oui à Des logements sociaux plutôt qu à un hôtel .

ce qui au final nécessite la révision globalement du projet.

Le 13 novembre 2021

Au développement du cinéma et aux projets que l’équipe a mis en place. Nous avons la chance d’avoir un cinema indépendant et proactif, profitons en. 

Le 13 novembre 2021

Au développement du cinéma et aux projets que l’équipe a mis en place. Nous avons la chance d’avoir un cinema indépendant et proactif, profitons en. 

Le 13 novembre 2021 samuel Benaderette

Bonsoir,

L'ensemble des chiffres fournis par le Vincennes seront à vérifier...

D'autre part si vous prenez les chiffres de la fréquentation nationale il y a 60 ans celle ci était de 353 millions de spectateurs  il n'a cessé de diminuer pour effectivement à partir de 2000 se stabiliser autour des 200 millions mais cette stabilité s'explique entre autres par l'apparition des cartes d'abonnements ces abonnements modifient la notion de recettes guichets.

Vous écrivez  "Quand la télévision est apparue on a dit "c'est la mort du cinéma en salle", quand le magnétoscope est apparu on a dit "c'est la mort du cinéma en salle" Avant que la télévision et le magnétoscope apparaissent les chiffres de la fréquentation montaient à plus de 400 millions de spectateurs avec une population  de 44 millions d'habitants à l'apparition de ces techniques le chiffre est descendu jusqu'à 116 millions en 1992 avec une population de 59 millions d'habitants ...

J'ai pris note de votre avis sur les plateformes, plusieurs acteurs de la profession comme des producteurs réalisateurs et comédiens ne le partagent pas et sont trés inquiets quant à l'avenir du cinéma en salle.

Ce qui serait interessant de savoir c'est qui va être le propriétaire des murs de ce nouveau cinéma est ce la ville où bien vous mêmes ? Silence total sur cette information !! Car l'investissement n'est pas le même pour les Vincennois à vous lire vous ne prenez  le risque d'investir que pour la réalisation de ces nouvelles salles....Pour ma part je trouverais plus judicieux , si la mairie achéte les murs,  d'augmenter le nombre de 35  logements sociaux car pour changer un cinéma et un hôtel qui existent déjà  c'est déraisonnable...

Bonne soirée

Le 13 novembre 2021

On parle beaucoup ici de cinéma et d’esthétique, mais les problématiques plus profondes sont peu abordées. Le projet bouge et aucune information ni nouveaux plans ne sont transmis aux habitants.

- Quelles sont les dimensions à ce jour des constructions, en hauteur, largeur et profondeur en sol ? Quelles études d’impact, environnementales et architecturales ont été menées, pour éviter la densification et la progression des étages en ce lieu stratégique d’entrée de la ville ?

- Depuis le basculement inattendu de l’hôtel de luxe du côté des numéros impairs de l’avenue de Paris, peut-on en connaitre ses dimensions, son nombre de chambres, le nombre d’étoiles envisagé ? Quelles études de marché post-covid ont été réalisées pour cette implantation face aux multiples offres hôtelières existantes adjacentes : « Best Western Hôtel Saint Louis » 4 étoiles, « Hotel Daumesnil-Vincennes » 3 étoiles, « Aparthotel Adagio Paris-Vincennes » 4 étoiles, « Home Hotel » 2 étoiles, « Hôtel du château » 2 étoiles, « Appart Hôtel Victoria » entièrement neuf …  Même questionnement concernant l’implantation d’un restaurant de luxe...

- Si l’hôtel de luxe est côté impair de l’avenue, le cinéma reste-t-il à son emplacement ? Quelles études de marché ont été réalisées pour cet agrandissement, connaissant les changements de comportements post-Covid et post-Netflix (et autres sociétés de distribution de films) ?

- Quelle profondeur de sous-sol envisage-t-on de creuser dans ce lieu, sachant qu’une nappe phréatique passe en sous-sol ?

- Un parking de 80 places, est-ce vraiment encore nécessaire surtout dans une zone très accessible en transports en commun et à côté d'une future piste cyclable RER V...

- Que deviennent les commerces actuellement en place et appréciés par les riverains (le café Sauvage et le restaurant El Gringo) ?

De grandes incertitudes restent à éclaircir autour de ce projet.

Une certitude : les objectifs simplistes visant à toujours plus haut, plus large, plus profond sont révolus !!!

On attend avec impatience l’étude environnementale pour freiner cet élan irrémédiablement destructeur de notre environnement si précieux et typique.

Le 13 novembre 2021

Je defends le cinema independant, ces travaux vont etre a mort de ce cinéma qui il y aura des mois de travaux, et ils ne le supporteront pas. De plus qu'est ce qui nous dit que cela ne sera pas remplacé par un UGC ou autre salles triplex... notre ville doit garder sa taille humaine. De plus il y a des hotels à Vincennes, un hotel 4 * n'a aucun interêt, il n ' a y pas de tourisme à Vincennes, ou si peu, et avons nous besoin d'une architecture moderne à coté de notre magnifique chateau.?  Il y a des travaux plus urgents : Arretons de bétonner et plantons des arbres. ON parle de la COP 26 mais on nous apporte que du béton. Non assez de béton, de l'air, de la circulation, des allées d'arbres. Sans compter qu'une partie du projet est présenté seulement, des riverains vont souffrir. Et cette avenue qui est déjà complétement embouteillée cela ne va rien arranger.  Au nom de la préservation du patrimoine urbain, c'est non.

Le 13 novembre 2021

Le dossier de concertation préalable au PLU d’Octobre Novembre 2021 pour le 30 à 34 avenue de Paris ne semble pas très complétement défini mais il semble reprendre les principaux points du projet initial de 2016 en les amendant un peu :

-Destruction du bâtiment néoclassique de l’hôtel qui est très élégant et parait en bon état. Il apparait sur les vielles cartes des environs du château.

Il ne serait conservé que 2 façades !!!

-Construction d’un grand parking en sous-sol.

Il était prévu 5 étages de parking en sous-sol pour 144 voitures dont un parking public de 124 places. Il n’y aurait maintenant que 3 étages de sous-sol pour 80 places

Le parking semble prévu à 20m environ du métro et au raz des immeubles voisins. Dans le quartier il n’y a pas de problème récurrent de parking et les places se louent difficilement même à moins de 100 euros par mois. La construction de parking en sous-sol coûte très très cher et présente un risque pour les constructions environnantes.

L’intérêt et la rentabilité de l’opération ne semble pas assurés.

 

-Construction de seulement 30 logements sociaux maintenant passé à 35 (pour une commune qui en a très peu) dont une partie serait très proche de l’accès voitures au parking et de la pollution qui en découle dans un quartier déjà encombré par de nombreux véhicules..

 

-Construction d’un hôtel (x * ou 4 *) de 60 chambres non loin d’un hôtel 4* qui n’est pas toujours complet et qui offre des chambres à 100 euros environ la nuit. A ce prix l’opération n’est certainement pas rentable pour un hôtel neuf au vu du coût du foncier et de la construction.

 

-Condamnation de fenêtres de l’immeuble du 36 qui ont plus de 100 ans.

 

 

 

Par contre le projet de nouveau cinéma et de logements sociaux au 3 avenue de Paris à la place d’un bâtiment en très mauvais état parait utile et attend sans raison évidente depuis 2016.

Il semble que sur le dernier dossier les logements sociaux soient remplacés par un hôtel.

 

 

 

 

Le 13 novembre 2021 Sébastien Gourgouillat

La pérennité du cinéma est d'une importance capitale à Vincennes. Nos enfants et nous mêmes en profitons très régulièrement. Sa disparition causerait un grand préjudice aux Vincennois forcés de se rabattre sur un multiplex parisien. Quel dommage ce serait pour une ville à la si belle politique culturelle de se priver d'un tel pilier de son patrimoine ! Ce renouveau du cinéma vincennois s'inscrit dans un projet ambitieux mais équilibré, socialement responsable de par l'offre de logement qu'il propose, au cœur d'un quartier qui appelle la poursuite des efforts de rénovation urbaine déjà engagés. J'apporte donc tout mon soutien à cette opération.

Le 14 novembre 2021

On dit que Vincennes est une des villes les plus denses de France ; je ne sais si cela est vrai mais je trouve qu'il y a déjà trop de monde dans les rues (à pied ou en voiture) et dans les transports en commun, au détriment de la tranquillité des habitants. Toutes les facettes du projet présenté (construction de logements, d'hôtel, de "complexe cinématographique", de restaurant, de parking) aboutiraient à une augmentation de la densité, de la promiscuité, de la circulation et de la pollutions atmosphérique, visuelles et sonore, sans compter la mise en péril de l'esthétique du quartier et sa banalisation ; je pense en particulier au charmant immeuble de la section U170.
En conclusion j'émets un avis défavorable vis à vis de ce projet. 

Le 14 novembre 2021

Oui

  • A l’évolution d'un cinéma indépendant ; la programmation y est diversifiée et touche un large public -  j’y croise des scolaires (élèves et enseignants) et participe régulièrement à des projections suivies de rencontres et débats organisés en lien avec les acteurs du monde de la culture et, selon les sujets, avec différents types d’associations locales ; les commentaires publiés ci-dessus donnent des ressentis personnels sur l’évolution des usages, notamment en lien avec les plateformes de diffusion : mon expérience du cinéma est toute autre ; j’y vais avec mon enfant, des amis et il s’agit d’un moment de partage, de lien social bien différent de celui que la technologie des plateformes rend aujourd’hui possible ; ces usages ne me paraissent pas opposables, ni aujourd’hui ni dans le futur ; le cinéma, particulièrement un cinéma local et indépendant, a une place que je soutiens pleinement
  • A l’évolution de la ville et du quartier : installée à Vincennes depuis 2005, j’ai vu le quartier dans lequel s’inscrit le projet, s’améliorer de façon marquée ; j’ai en mémoire en lieu et place de l’actuel office de Tourisme, des bâtiments vétustes et passablement dégradés qui ont été réhabilités attestant d’un suivi et d’une attention sur des périodes longues du cadre urbain ; la portion du bâti contenue entre la rue de Montreuil et l’avenue du Château en bordure de l’avenue de Paris a elle-même beaucoup évolué ; les abords du Château et le Château de Vincennes lui-même, patrimoine historique national (pas que local …) méritent d’être valorisés, pas seulement dans le cadre de la ville de Vincennes
  • A la bonne continuité et réalisation de ce projet (équilibré : offre culturelle, logement mixité sociale, parking sous-terrain, valorisation d’un monument historique national …) en intégrant des points de vigilance : technique concernant les travaux et les sous-sols, d’accessibilité avec une offre élargie à proximité directe intégrant tout type d’usage en lien avec les mobilités ‘douces’ 

Enfin : il n'est pas forcément aisé de répondre et participer à ce type de consultation 'citoyenne' format digital pour ce que la contribution soit constructive et bénéficie au plus grand nombre, dans le respect de la pluralité des positions et des convictions individuelles et personnelles. Néanmoins, pour une première participation et à la lecture des tous les avis, intéressant. Merci.

 

Le 14 novembre 2021

Soutenir ce projet est une évidence pour moi. Que de beaux souvenirs … les premières séances cinema de mes filles avec leurs meilleures copines. Il nous accueille le dimanche matin en temps pluvieux où l’on rétorque le bois par un bon film ou documentaire … la première fois que je laisse mes enfants aller tous seuls au cinema avec leurs copains en toute sereinité car c’est à Vincennes et c’est à pieds. Mise à part les souvenirs des moments de vie qu’a accompagné ce cinéma de nombreuses familles vincennoises, il est indispensable pour maintenir une offre culturelle enrichissante. Peut-on envisager une ville qui accueille chaque année le festival de film sans salle de cinéma ? Sa rénovation constituera un atout majeur pour l’offre culturelle de notre ville. Nous avons besoin de maintenir des activités culturelles accessible à pieds dans notre ville sans besoin de prendre la voiture ou les transports. Le cinéma de Vincennes est un de ses piliers majeurs et un lieu de rencontre entre amis et voisins. Ce projet rendra ce lieu plus attrayant favorisant ainsi le côté agréable de nos sorties en ville. Alors oui à ce projet qui redonnera une nouvelle vie à ce cinéma et renforcera l’attachement de nos enfants/ados à leur ville en se donnant rdv au cinéma entre amis à pieds à vincennes au lieu de chercher à sortir à Paris à tout prix ! Ce cinéma sera un atout supplémentaire pour un vivre ensemble serein et harmonieux dans une ville qui met les moyens au service d’une offre culturelle riche.

Je donne mon avis

Merci de vous connecter pour apporter votre contribution :

Se connecter
Créer un compte
Thématiques